URBANISME : Évolution des compétences de la COMPA

Qu'est ce qu'un flux RSS ?

Un flux RSS (Really Simple Syndication) ou fil RSS permet de diffuser en temps réel les nouvelles informations d'un site Internet.

En vous inscrivant gratuitement à nos flux RSS, vous aurez accès, en 1 clic, à toute l'actualité de notre site Internet.
Un lien direct vers le contenu à consulter dans son intégralité vous sera toujours proposé.

La présence de flux RSS est signalée par cette icône :

Comment utiliser un flux RSS

Utilisez votre navigateur Internet et retrouvez toute les nouveautés dans vos favoris en sélectionnant  "marque page" dans Internet Explorer ou FireFox.

Autre solution pour lire un flux RSS, vous aurez besoin d'un lecteur de flux. Vous devez pour cela télécharger et installer gratuitement sur votre ordinateur un logiciel spécifique, appelé "lecteur RSS" ou "agrégateur".
Il existe deux types de lecteur : les lecteurs à installer sur votre PC et les outils on-line de gestion de contenu ou "weblog" qui permettent d'afficher les résultats d'un flux dans une page web.

Vous pouvez aussi visualiser le flux en copiant le lien dans la barre d’adresse de votre navigateur.

Inscription à un flux RSS

Pour récupérer le flux RSS de www.pays-ancenis.com, il vous suffit de choisir préalablement les catégories de flux qui vous intéressent puis de cliquer sur "Souscrire à ce flux" pour choisir votre lecteur de flux. Vous pouvez également cliquer sur l’icône RSS pour afficher la page correspondante et utiliser le lien comme vous le souhaitez.

Quels sont vos coins préférés sur la Haute Vallée de l’Erdre ? Telle était la question posée aux habitants qui a permis la réalisation de cette carte par l'Office de Tourisme du Pays d'Ancenis. Elle recense incontournables, plans d'eau, balades et rando, coins insolites... Disponible dans les accueils de l'Office de Tourisme du Pays d'Ancenis et dans vos mairies.

Dans le cadre de sa compétence Développement économique, la Communauté de Communes impulse la stratégie en matière de Tourisme. L'an dernier, la COMPA a souhaité engager une réflexion pour renforcer le tourisme au nord et sur la vallée de l’Erdre autour d’une démarche collaborative. Aujourd’hui, l’heure est à l’action. Explications.

Depuis le 1er janvier 2018, la Communauté de communes du Pays d’Ancenis (COMPA) gère les trois équipements aquatiques du territoire. Soucieux de la qualité des services proposés, nous menons une en enquête de satisfaction. Nous vous remercions de consacrer quelques minutes à remplir ce questionnaire.

Suite au signalement d’une efflorescence marquée au niveau de la cale sud de l’étang de Vioreau par l'EDENN (Entente Pour le développement de l'Erdre navigable et naturelle), l’Agence Régionale de Santé demande de restreindre les contacts avec l’eau sur cette zone et demande de ne pas pratiquer d’activité nautique ou la baignade sur cette zone.

La Communauté de Communes du Pays d'Ancenis réceptionne les factures dématérialisées de ses fournisseurs déjà concernés par l’obligation et ceux désireux d’anticiper le calendrier légal. La COMPA rappelle que la seule mention obligatoire à apposer sur les factures qui lui sont adressées est le numéro de SIRET qui identifie la collectivité comme destinataire.

Pour sa 3ème édition, l’évènement sportif des entreprises du Pays d’Ancenis a rassemblé 125 entreprises du territoire.

En Pays d'Ancenis, près des 3/4 de la surface du territoire est agricole ! Nombre d'exploitations, principales productions, agriculture biologique, circuits courts, installations... voici quelques chiffres sur l'agriculture en Pays d'Ancenis.

C’est d’abord l’histoire d’une rencontre. D’un côté, Olivier Vaudour. En 2013, ce fils de torréfacteur a l’idée de recycler les sacs de café en toile de jute. De l’autre, Erdre et Loire Initiatives (ELI) et son atelier de huit couturières et deux encadrantes agréé « Métiers d’art ».

Le Pays d’Ancenis ne comptera bientôt « que » 20 communes. En effet, les conseils municipaux d’Ancenis et Saint-Géréon ont dit oui à la création de la commune nouvelle.

Ce matin-là, dans le petit local du Vritzien, les consommateurs se suivent. Pain, légumes, viandes… chacun remplit son cabas et fait un brin de causette.